Single Blog

La respiration, pilier en sophrologie

La respiration, pilier en sophrologie
5 (100%) 1 vote


La sophrologie, l’occasion de réapprendre à respirer !

Respirer, aussi anodin que cela puisse paraître, est un acte vital. C’est en effet la première et dernière chose que l’on fait dans une vie. Entre ces deux événements, on n’arrête jamais. Alors autant apprendre à “bien respirer”, du moins y être attentif, c’est déjà un grand pas !

N’avez-vous pas remarqué les bienfaits immédiats que vous procurent quelques grandes inspirations/expirations en situation de tension et de stress important ? En quelques secondes, c’est comme si vous aviez appuyé sur le bouton “STOP”.  Stop aux émotions négatives, stop au stress, stop au cœur qui s’emballe.  A juste titre, car grâce à cette respiration consciente, vous envoyez à votre corps, votre mental, vos émotions, un grand “OUI” à l’ici et maintenant, au positif, à votre reconnexion à vous-même. Cette simple respiration vous aide à calmer le jeu, à ne pas vous noyer, à y voir plus clair.
Aussi, lorsque nous respirons mal (en rentrant le ventre), cette mauvaise respiration est l’origine et la conséquence de nos états émotifs. Mal respirer peut venir aggraver nos émotions. Alors qu’à l’inverse, bien respirer permettra de faire face plus facilement à une émotion intense et soudaine. Mieux dans son corps, mieux dans sa tête et mieux gérer ses émotions via la respiration, c’est véritablement le point de départ. Le gain, c’est aussi augmenter notre capacité pulmonaire et notre capacité de nettoyage par nos poumons (qui sont un des quatre organes de nettoyage de notre corps).

Aussi fou que cela puisse paraître, nous avons la fâcheuse et malheureuse tendance à respirer à l’envers. Nous rentrons le ventre en inspirant. Nous sommes si loin de la bonne pratique acquise intuitivement à la naissance et qu’il nous faut reconquérir. La sophrologie vous en donne l’occasion si ce n’est pas déjà fait pour vous.

La respiration, pilier vers le mieux-être

Il vous faut donc ré-apprendre à respirer et ce de manière naturelle.

Voici la méthode :

1/ Inspiration :
On inspire par le nez en gonflant le ventre comme un ballon, les poumons sont ainsi remplis au maximum grâce à l’abaissement du diaphragme.
2/ Expiration
Puis, on expire par la bouche en rentrant le ventre (là vous avez le droit :-)).

Cet air qui entre par le nez (comme lorsque vous sentez une fleur) et qui ressort par la bouche (comme lorsque vous soufflez sur une bougie) correspond à la respiration abdominale (vous savez celle si attendrissante et naturelle du nouveau-né). Cet air va venir oxygéner votre cerveau (d’où la rapide clarté d’esprit retrouvée), oxygéner vos tissus et plus largement rayonner dans chaque partie de votre corps.

La respiration va jouer un rôle profond, fondamental dans l’écoute de vos ressentis. C’est par elle, la dé-contraction, la dé-tente, l’attention à votre corps va s’opérer. Alors ne la négligez pas !

La respiration, outil capital en sophrologie

En sophrologie, vous l’avez compris, nous nous appuyons bien évidemment sur cette base fondamentale qu’est la respiration. Ce serait dommage de se priver d’un si bel outil, naturel et puissant. Elle intervient aussi bien pour les exercices de relaxation dynamique que pour les visualisations. La détente musculaire associée à la respiration contrôlée pour les premiers et la respiration contrôlée associée à l’imagerie mentale pour les secondes.
En fonction de votre besoin, il est possible de travailler deux types de respiration :
1/ la respiration thoracique pour détendre la cage thoracique, souvent source de tensions
2/ la respiration diaphragmatique pour détendre ventre, poumons, gorge. Le diaphragme étant le muscle principal de la respiration.

Quoiqu’il en soit, tout au long de votre accompagnement sophrologique, la respiration est présente en toile de fond, comme en filigrane.

Un des multiples atouts de la sophrologie : ce que vous aurez appris en séance vous restera acquis, pour la vie. Vous pourrez ainsi l’utiliser à chaque occasion, où que vous soyez, et ce quel que soit votre besoin.
En fonction des personnes, la fin de séance marquera un regain d’énergie ou bien un sentiment de grosse fatigue. Chacun réagira différemment.

Alors, n’hésitez plus, respirez et souriez !

Vous aimez alors partager !

Comments (0)

Post a Comment